Soleil Romand

Forum des nipponophiles de Suisse Romande
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Octobre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     
CalendrierCalendrier
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 84 le Jeu 20 Déc - 9:44
Derniers sujets
» Continuation du forum
Mer 12 Avr - 9:28 par Géraldine

» Joe Hisaishi en concert à Paris!
Mar 14 Fév - 11:25 par Koneko

» Vos bouquins en cours
Lun 30 Jan - 4:21 par Hauru

» Vente divers mangas
Ven 6 Jan - 12:03 par umbi

» Dragon Ball (pas) Super: qui l'a vu?
Ven 8 Juil - 0:50 par T Master

» Vos derniers films vus en DVD
Lun 4 Juil - 1:29 par Hauru

» Pétitions, Initiatives et référendums
Ven 6 Mai - 8:31 par Koneko

» Vos dernières lectures
Dim 17 Avr - 9:12 par Koneko

» Signalez ici s'il y a des bugs
Sam 9 Avr - 11:06 par Sherryn


Partagez | 
 

 The Legend of Zelda: Skyward Sword

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
bizounours

avatar

Masculin Dragon
Messages : 302
Age : 29
Localisation : 1 dé 100
Manga préférés : Claymore
Anime préférés : black lagoon
Personnages préférés : Hasoka

MessageSujet: The Legend of Zelda: Skyward Sword   Ven 17 Fév - 23:23

The Legend of Zelda: Skyward Sword

Le résumé


En route pour une quête épique et dramatique, dans ce dernier épisode très immersif vous devrez séduire une actrice collecter religieusement des artefacts nécessaires à la résolution d'énigmatiques enigmes et faire jouir une moisson de cubes célestes sans grand charisme

Toute proportion gardée avec l’exigence d’une concurrence qui saurait plus tirer partie d’une certaine maturité propre à celui qui guide le protagoniste en termes de gestion d’inventaire au travers d’une quête épique et dramatique, je ne saurai que qualifier le dernier épisode d’une "saga" ô combien séculaire de… gracieuse enluminure !

Certes cette dernière aventure sonnant aisément le glas d’un support souvent vilipendé avec véhémence par un public au doux sobriquet de "PGM" (cette oxymore s’il est donné de l’être sur ceux de salon) n’est pas des plus au faîte de la présente technologie (surtout au vu de la "récente" explosion d’écrans haute définition). Mais c’est bien autour de ces carences technologiques, de ce fait graphiques, ainsi que par un contrôle hors du commun qui n’aurait jamais du être omis à la première heure de conception je vous l’accorde - j’ai nommé "Motion plus" - que l’on retrouve une nouvelle fois l’habileté de la firme nippone en un exercice dans une certaine mesure sommaire mais bien immersif si tant est que vous vous donniez la peine de plonger dans cette… Nième épisode à la trame bien classique mais toujours aussi rafraichissant et motivé par une renaissance de ses protagonistes au fil des Tomes.

Les subterfuges artistiques à la limite outrancière de la machine ne duperont personne. Mais ceux-ci se trouvent si bien fondu à l’aventure ainsi dépeinte que l’on pardonne la "vieille dame" en se laissant guider par la main au plus profond du récit ainsi conté. La magie opérant dès les premiers instants, on apprécie les tons pastelles mêlés à un flou maîtrisé à la mesure d’une toile impressionniste peignant le décor d’un semblant non voilé d’un "Twilight princess", "Wind Waker" ou autre "Ocarina of Time".

Parcourant les "méandres" de l’intrigue, s’il en est une, grandissant dans son expérience et collectant religieusement les artefacts nécessaires à la résolution des énigmes à mesure que le manque de la disparue se fait de plus en plus pressant, nous trouvons tout de même la liberté de suivre les quelques chemins de travers disséminés, peut-être vulgairement, ici et là à l’attention des exigences des plus investi et désireux de clore une aventure sans omettre le détail. Ainsi la moisson de cubes célestes reste un sujet accaparant même si, comme trop souvent dans ce volet, une aide finie par poindre et peut être gâcher le challenge que l’on s’était fixé avant l’apparition d’un artifice (assimilable à un radar à la première personne) dédié à cet objectif. Ce dernier n’est pas seul à ne pouvoir s’exempter de reproche alors que se manifeste dès les premiers instants une "pierre à potins" bien (trop) loquace sur la résolution d’évènements pouvant entraver la progression… Ce justifié pour les moins habiles et obstinés. Autre point émergent et discutable sur lequel nous pourrions pointer le doigt détracteur de notre lecture, reste la présence de l’actrice (voir artifice) de second rôle sans grand charisme, devenue rituelle de la série, prenant part, à sa manière, au fardeau de notre héro qui ne sait dispenser que de trop grandes évidences.

En somme, outre le classique "mode héroïque" (après avoir fini une première fois le jeu), les seules épreuves destinées au plus méritant resteront bien celles des petites originalités présentes dans le dessin d’agrémenter le voyage de quelques touches… versatiles si justement nommées "mini jeux". Ainsi, la dernière méritant l’attention de l’opiniâtreté sera en celle de l’une des trois (voir quatre) créatures de légende qui demandera une… fugace assiduité. Ce même si ladite épreuve rappelle que les icônes de fin de donjon ne sont parfois que de piètre mais, pour la majorité, charismatiques pantins.

Malgré quelques travers présents pour assurer au joueurs de moindre expérience de mener à bien cette épique et "prolixe" aventure, il n’en reste pas moins une touchante poésie qui ne demande qu’à être honorée avec vaillance.

En un mot finissant, force est de constater que ce précurseur de vingt cinq ans a su conserver et renouveler l’intérêt pour ainsi guider bon nombre de représentants contemporains à fortes aura (Assassin’s creed, Prince of Persia, Darksiders, Uncharted…) en les dédales de la chronique aventureuse à la troisième personne pour ainsi entrer de nouveau dans le panthéon de votre salon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
T Master

avatar

Masculin Tigre
Messages : 56
Age : 30
Localisation : Bienne
Manga préférés : Gantz, Berserk
Anime préférés : Initial D
Personnages préférés : Ryu Hayabusa, Batman

MessageSujet: Re: The Legend of Zelda: Skyward Sword   Lun 20 Fév - 1:43

J'ai fini le jeu il y a quelques semaines.

Il m'a laissé une moins bonne impression que Twilight Princess. J'ai moins accroché a l'histoire. Malgré ça c'est un très très bon jeu qui permet d'en apprendre un peu plus sur l'univers de Zelda.

Niveau graphisme, il est certes très beau pour la Wii, mais quand on à l'habitude de jeux en HD on peine un peu au début. (surtout quand on le vois tourner sur émulateur en 1080p)

Sinon j'ai été agréablement surpris de la maniabilité du Wii-Motion Plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.initial-team.com/initmaster
 
The Legend of Zelda: Skyward Sword
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Test] The Legend Of Zelda : Skyward Sword
» The legend of Zelda : Skyward Sword
» Orbo [Zelda Skyward Sword]
» The Legend of Zelda : Skyward Sword
» WII : THE LEGEND OF ZELDA : THE SKYWARD SWORD

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Soleil Romand  :: Parlons Japon :: Jeux vidéos :: Présentations de jeux et consoles-
Sauter vers: